Angleterre : Les étudiants blancs vont moins à la fac que les autres !

Ecrit par

C'est une statistique étonnante qui vient de sortir au Royaume-Uni. Les étudiants blancs seraient l'ethnie la moins susceptibles de poursuivre des études à l'université.

En France, les statistiques ethniques sont interdites. Ce n'est pas le cas en Grande-Bretagne, qui a construit sa société multiculturelle selon une logique libérale et communautariste. Le très sérieux Institute for Fiscal Studies (IFS) à Londres est un organisme indépendant d'études statistiques sur les effets des politiques publiques britanniques. Le 10 novembre 2015, l'IFS a sorti une étude sur l'accès à la fac des étudiants en fonction de leur origine ethnique. Selon l'IFS, les blancs seraient les moins susceptibles de venir étudier dans les 52 meilleures universités du Royaume. En 2008, seuls 32,6% d'entre eux y ont été admis selon Hexjam. C'est moins en termes de pourcentage que pour les afro-caribéens (37,4%) et les étudiants d'origine pakistanaise (44,7%) et bangladaise (48,8%). Les ethnies les plus susceptibles de venir étudier dans les université sont les étudiants chinois (75,7%), indiens (67,4%) et subsahariens (56,6%). Aucune démission de doyen pour tensions raciales comme dans le Missouri n'a été signalée.

Comment interpréter ces chiffres ? Cette enquête montre une intégration élevée pour les étudiants asiatiques. Elle souligne aussi la progression de la population estudiantine afro-caribéenne, jusqu'ici à la traîne dans les classements britannique. Il s'agit donc d'une bonne nouvelle pour le vivre-ensemble. Par ailleurs, notez bien qu'il s'agit de pourcentages sur une classe d'âge, et non d'un chiffre absolu. La population blanche est majoritaire en Grande-Bretagne, ce qui signifie que les 32,6% de blancs susnommés représentent plus de personnes en chiffre absolu que les 75,7% d'étudiants chinois. Le public à l'université est donc toujours majoritairement blanc, même si les minorités y accèdent de mieux en mieux. Une progression qui nous rappelle la démarche de l'Alabama pour attirer sa minorité noire dans les community colleges. Une autre conclusion sociologique s'impose aux auteurs de l'étude. "Les blancs ont de meilleurs résultats au secondaire, mais poursuivent moins leurs études à l'université. Socialement parlant, les parents des minorités valorisent davantage les études universitaires pour leurs enfants" selon eux. Que pensez-vous de ces statistiques ?

Source : Hexjam