Angleterre : Le calendrier des examens s'adapte au ramadan !

Ecrit par

En 2016, le jeûne du ramadan tombera au mois de juin. Ce sera la pleine période des examens de fin d'année. Le gouvernement réfléchit à modifier le calendrier.

Passer ses examens sans rien dans l'estomac, c'est une véritable épreuve. Cette année en Angleterre, les examens de fin d'année devraient être modifiés pour motif religieux. Le ramadan coïncidera en effet avec le mois de juin. Le ramadan correspond au neuvième mois du calendrier hégirien. Durant cette période, les musulmans doivent jeûner du lever au coucher du soleil. Cela signifie ni eau, ni nourriture, ni tabac ni sexe. Ce rite est l'un des cinq piliers de l'islam. Seuls les personnes "fragiles" et les voyageurs en sont exemptés. Passer un examen n'est pas considéré comme un motif suffisant. Le calendrier hégirien est lunaire, ce qui signifie que la date du ramadan varie d'une année sur l'autre. Anne Longfield, défenseur des droits des enfants en Grande-Bretagne, a déclaré que la période des examens seraient aménagée. Selon The Telegraph, les lycéens concernés passent l'équivalent de notre brevet ou du baccalauréat. Leurs épreuves pourraient se tenir plus tôt dans la journée, lorsque les élèves musulmans ont moins faim. Compte tenu d'un calendrier scolaire très serré, les épreuves ne seront pas décalées.

Au Royaume-Uni, le communautarisme est de mise. L'organisme officiel du Joint Council for Qualifications (JCQ) qui organise les examens doit tenir compte des revendications de nombreux groupes sociaux et religieux. La liberté pour chacun de pratiquer sa religion passe par des accommodements au cas par cas. Depuis 2014, les associations musulmanes réclamaient que le ramadan soit pris en compte. Les étudiants musulmans ne peuvent manger que très tôt le matin ou le soir pendant l'iftar. "La petite fenêtre calendaire où l'examen peut se dérouler, le grand nombre de candidats et les différents sujets d'examen que nous pouvons leur soumettre sont autant de critères pour trouver des arrangements acceptables. Quand cela est possible, nous organisons un maximum d'épreuves avant le ramadan. Quand c'est impossible, nous tenons compte des horaires auxquels les étudiants passent leur examen" a déclaré le JCQ. La mesure est néanmoins controversée, car elle risquerait de s'appliquer aussi aux élèves non-musulmans. Les discussions se poursuivent. Que penses-tu de cette histoire ?

Source : The Telegraph