Amour : Juuungle, les premières impressions de Marie, étudiante en médecine !

Ecrit par

Faire des rencontres en ligne par webcam, ce n'est pas forcément glauque. La rédaction de meltyCampus s'est intéressé à Juuungle, le dernier site de rencontre pour les étudiants :

Trouver un site ou uine appli de rencontre amoureuse sur internet ? Rien de plus facile, les étudiants ont l'embarras du choix. Quand le service propose une webcam, la promesse de la rencontre devient plus réelle. Plus d'écran derrière lequel se cacher, le son et l'image sont là pour donner affiner le premier contact. Les risques de tomber sur un pervers ? Marie, étudiante en médecine de 22 ans n'y a même pas pensé. Elle s'est inscrite sur Juuungle, le nouveau site de rencontre chouchou des étudiants lancé en février 2015. "J'ai tout de suite aimé l'ambiance. Le design, la facilité de navigation, mais aussi l'univers que les créateurs ont mis en place sur cette plateforme. Ce n'est pas juste une page internet lambda avec un écran de webcam. Sur Juuungle, je suis une exploratrice avec des supers pouvoirs. Il faut le prendre avec une certaine distance, c'est de l'humour". Marie s'est inscrite gratuitement sur le site. "C'est un peu comme sur tous les autres sites de rencontre, il y a des codes. Par exemple, les filles ne payent rien. Tout est fait pour nous mettre en confiance". Marie a complété son profil avec un surnom, mais sans mettre de photo. "Sur Juuungle, j'ai l"impression que c'est sans importance. De toute façon, nous allons nous voir par webcam ! Comme je suis une fille, ma vitre est floutée. Je vois le garçon, mais lui ne me voit pas. Il a 10 secondes pour me convaincre de poursuivre la conversation" explique-t-elle.

Pour Marie, la sensation de pouvoir est grisante. "Je ne suis jamais méchante. Mais j'ai l'impression que comme ça, je risque moins de tomber sur un détraqué ou un exhibitionniste" précise notre étudiante. Depuis quinze jours, Marie navigue trois à quatre fois par semaine sur le site. Elle a programmé les critères d'âge et de géolocalisation pour rencontrer un mec qui habiterait comme elle en région parisienne. L'étudiante a déjà discuté avec huit garçons. "Je crois que je suis très exigeante, parce qu'il y a beaucoup d'utilisateurs sur ce site. Je ne cherche pas à faire de l'abattage, je prends le temps. Quand je trouve un garçon intéressant, il y a toujours un premier moment d'embarras, parce qu'on est pratiquement l'un en face de l'autre. Mais on plaisante un peu, et ça passe" dit Marie. L'étudiante apprécie beaucoup son"super pouvoir" de classer ses contacts dans sa "réserve d'espèces rares" en deux catégories, les mecs hot et les funny. "Tout dépend de la nature de la conversation. Par exemple, j'ai rencontré Grégoire, un étudiant en histoire de mon âge. On a beaucoup rigolé tous les deux. Nous avons déjà pris un verre, mais nous savons que nous sommes faits pour être des amis. Je l'ai mis dans la catégorie funny" raconte Marie. Avant, la jeune fille avait testé Tinder et Playme. Elle admet être plus détendue sur Juuungle. "Je trouve ça cool de pouvoir se rencontrer sans pression" concède-t-elle. Depuis, Marie discute régulièrement avec un autre garçon. Pourrait-elle sortir avec lui ? "Peut-être, mais rien n'est encore fait". Avec un petit sourire, elle ne nous dira pas son nom. Chasse gardée !