Allemagne : 8 500 profs recrutés pour les étudiants réfugiés !

Ecrit par

En Allemagne, l'afflux de réfugiés s'accompagne d'un surcroît d'élèves de tous âges. Le pays a recruté 8 500 profs supplémentaires pour faire face.

Quand les réfugiés syriens réussissent à atteindre l'Europe, ils s'efforcent de reprendre une vie normale. C'est un nouveau parcours difficile qui les attend, celui de l'intégration. Pour d'espérer rentrer un jour chez eux, il faudra attendre que la guerre cesse... et entre temps, vivre. Apprendre la langue et la culture du pays d'accueil, trouver un travail pour les adultes et retrouver les bancs de l'école/de la fac pour les plus jeunes. Quelques 196 000 enfants ont rejoint le système scolaire allemand en 2015. Pour faire face, l'Allemagne a recruté 8 500 enseignants pour leur apprendre l'allemand. Selon L'orient Le jour, cet effort devrait se poursuivre en 2016 face à l'afflux continu de nouveaux arrivants. Les établissements (écoles primaires, collèges, lycées et facs) ont mis en place 8 264 "classes spéciales" dans les 16 Etats-régions allemands. Ce dispositif est comparable aux cours de français dispensés aux réfugiés syriens à la fac de Strasbourg. Ces chiffres ne prennent toutefois pas en compte les jeunes directement intégrés dans les classes communes. Certaines régions comme la Sarre (ouest de l'Allemagne) n'offrnt pas de classes spécifiques aux non-germanophones.

Les autorités n'ont pas caché leur préoccupation. La conférence des ministères de la Culture (KMK) regroupe les responsables de l'Education dans chaque Etat-région. Elle évalue à 325 000 le nombre de réfugiés d'âge scolaire pour la seule année 2015. L'afflux constant de migrants laisse présager l'ampleur de la tâche. Pas question pour les nouveaux arrivants d'acheter leur diplôme comme dans leur pays en guerre, ils veulent rejoindre coûte que coûte un cursus normal. "Les écoles et l'administration scolaire n'ont jamais été confrontées à un tel défi" a confié Brunhild Kurth, présidente conservatrice de la KMK. Pour elle, "il faut accepter que cette situation exceptionnelle devienne la norme pour une longue période". Heinz-Peter Meidinger, président du syndicat d'enseignants DPhV, estime quant à lui de que l'Allemagne aurait besoin de 20 000 enseignants supplémentaires. Un chiffre bien loin des 8 500 postes déjà créés. "Au plus tard l'été prochain, ce manque se fera nettement sentir" assure-il. L'Allemagne devrait enregistrer plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015. Ce nombre est cinq fois supérieur à celui de 2014. Cette situation met les capacités d'accueil de l'Allemagne à rude épreuve, et nécessite des moyens sans précédent. Que penses-tu de cette mesure ?

Source : L'Orient Le jour