Alcool : Les étudiants s'en servent pour "décompresser" !

Ecrit par

Les étudiants sont soumis à beaucoup de stress entre les cours, leurs relations amoureuses et leur vision pessimiste du monde du travail qui les attend. Leur solution pour décompresser : l’alcool.

Qui dit soirée dit forcément alcool pour les étudiants. Enfin, si vous faîtes partie des rares étudiants qui ne boivent pas en soirée, vous devez connaître ça. Les risques ont beau être là, ça ne les inquiète pas plus que ça et ils n’hésitent pas à consommer des alcools particulièrement forts comme de la vodka pour arriver à l’ivresse plus vite. Le goût de ces alcools est loin d’être agréable du propre aveu des principaux concernés et c’est d’ailleurs pour ça qu’ils les diluent avec jus de fruits et sodas, mais l’expérience, elle, est bien là. On peut boire pour différentes raisons mais 3 d’entre elles sont particulièrement récurrentes quand on interroge les consommateurs. L’alcool sert tout d’abord à décompresser. En buvant, on se sent plus léger et on a vraiment l’impression de se vider la tête. On boit aussi parfois pour oublier nos problèmes. Au fond, on noie notre chagrin dans l’alcool. Ça nous aide à évacuer tout ce qu’on a au fond de notre cœur. Si on boit, c’est enfin pour s’ouvrir aux autres. Ce n’est en effet un secret pour personne que l’alcool délie la langue et nous pousse à aller discuter avec des gens vers lesquels on ne serait jamais allé en temps normal. On a aussi le rire plus facile et donc, forcément, ça aide à créer du lien.

animated animated GIF

Les résultats d’une étude réalisée par Opinionway sur la consommation de produits psychoactifs chez les jeunes viennent d'être rendus publics. Un étudiant sur deux déclare en effet vouloir être "plus à l’aise" dans ses relations sociales et un sur cinq déclare rechercher "le plaisir de l’ivresse". Des motivations qui nous donnent chaque semaine de "belles" photos de soirées étudiantes. Pour ce qui est de l’âge des premières consommations, la moyenne tourne autour de 15 ans. Par ailleurs, si une part de plus en plus importante de jeunes fume et consomme du cannabis, l’alcool reste la substance psychoactive qu’ils consomment le plus. Des jeunes qui accumulent donc les comportements à risque et ce, jusque dans leur vie sexuelle puisque près de 50% des étudiants déclarent ne pas utiliser de préservatif et seule une étudiante sur deux prend la pilule. Vous pensez tout connaître sur l'alcool ? Rendez-vous ici pour le vérifier.