Alcool : Les étudiants, l'art de l'apéro !

Ecrit par

Quelle meilleure conclusion pour une bonne journée (ou une mauvaise d’ailleurs) que quelques pistaches et un petit verre ? Les modes se succèdent mais l’apéro reste. Zoom avec meltyCampus.fr

Depuis des décennies, le rituel est immuable : chips, cacahuètes, pistaches, complétés par un petit kir ou un jaune sans trop d’eau. Mais au-delà de cette carte postale familière qu’elle est aujourd’hui la place de l’apéro dans le cœur et sur la table des français, et en particulier des étudiants ? A l’heure où le binge-drinking et autres pratiques extrêmes font des ravages, l’apéro avec son image bon enfant séduit-il la nouvelle génération et comment le pratique-t-elle ? Fait-il partie de ces trucs que font tous les étudiants et que nous listions récemment ou pas ? Une étude réalisée récemment nous sur un échantillon de 988 personnes nous permet d’en savoir un peu plus. Premier constat : l’apéro ne meurt pas. Ainsi 47% des sondés déclarent en faire au moins un par semaine. Plutôt pas mal dans une société que l’on dit individualiste et en manque de moments de convivialité. Et à ce rythme-là pas question de tomber dans la routine ! 79% des sondés aiment « varier les situations ». C’est vrai qu’entendre votre vieux pote qui n’a pas d’appart, squatter le vôtre pour se plaindre encore et encore de son ex, ça use. Les histoires personnelles sont d’ailleurs le second sujet de discussion revenant le plus souvent lors des apéros, la palme revenant haut la main à l’actualité (40% des réponses). L’apéro c’est donc souvent l’espace d’un dialogue étrange, où la politique américaine au Moyen-Orient côtoie les problèmes de cœur de la tante Marthe (la première n’ayant à priori pas entrainé ces derniers). On notera que « les ragots sur des personnes que l’on connait mais qui ne sont pas là » décrochent un beau 10% des citations, ce qui nous prouve, si besoin en était, que les absents ont souvent tort, un fois sur dix pour être précis.

Alcool : Les étudiants, l'art de l'apéro ! - photo
Alcool : Les étudiants, l'art de l'apéro ! - photo
Alcool : Les étudiants, l'art de l'apéro ! - photo

Par contre, si le groupe est d’accord pour baver sur les autres, hors de question de laisser quiconque de côté. Ainsi quand on leur demande quel est l’élément le plus important pour un apéro réussi, les français sont unanimes « Que tout le monde parle et que personne ne soit laissé de côté ». Comme on le voit l‘apéro a encore de belles heures devant lui. Mais aussi copieux soit-il, pas question pour autant de sauter le repas : 32% des sondés déclarent que même consistant il ne peut remplacer un repas.