Alcool : 6 signes qui prouvent que ta gueule de bois a atteint un niveau supérieur !

Ecrit par

Il y a les fois où vous avez trop bu la veille, du coup vous avez la gueule de bois. Bon, ça arrive. Et puis il y a les fois où le monde entier s'ingénie à l'empirer, cette gueule de bois. meltyCampus vous en parle !

On a souvent besoin du guide pour surmonter une gueule de bois en public, comme le souligne College Candygezgrae. Et ce particulièrement quand ladite gueule de bois est tellement épique que vous songez à signaler l'affaire au Guiness Book des Records, catégorie "je me demande si je n'ai pas envie de mourir là tout de suite". Il paraît que le cocktail Red Eye (bière, jus de tomates et œuf cru) est souverain contre cette maladie post-cuite. malheureusement, la seule fois où on a testé, c'était parce que notre gueule de bois était tellement intolérable que de toute façon, rien ne passait, pas même un café bien corsé. Donc on ne peut pas vous éclairer sur ce point.

Des animaux ont déjà été donnés aux étudiants pour qu'ils oublient leurs exams, ce qui est très louable, mais dans le cas d'une gueule de bois épique (on écrira dorénavant GDBE, ça va plus vite), ça ne fonctionne pas. Vous savez que vous êtes tombé dans le gouffre, l'enfer ignoble et atroce de la GDBE quand même votre chat vous insupporte. D'habitude, vous ne savez pas que tout le monde vous hait sur les réseaux sociaux parce que vous postez une photo de lui toutes les deux minutes avec un message du style "hiHiii tro choOupiiii mon chti minou". Là, vous avez envie de le balancer par la fenêtre. Il miaule trop fort.

D'habitude, les situations que seuls les étudiants maladroits peuvent comprendre, ça vous connaît. Pendant une cuite, vous renversez les verres, glissez sur le mélange vodka-Red Bull provenant du verre que vous venez de renverser par terre, déchirez la nouvelle robe Chanel de Martine-Hubert en tentant de vous raccrocher à quelque chose pour éviter la chute, etc. Pendant une GDBE, rien de tel ! Vous n'avez pas la force de faire quoi que ce soit d'autre que faire la limace neurasthénique sur ce qu'il reste de votre lit.

D'habitude, après avoir fait la java toute la nuit, la première chose que vous faites en vous réveillant à seize heures du matin, c'est de regarder les pires photos de soirées publiées sur Facebook pour voir si vous ne devriez pas nettoyer votre compte au napalm. Pendant une GDBE, vous vous en fichez vu que vous avez l'impression que votre cerveau tente de prendre son indépendance de votre crâne en coulant par vos oreilles. De toute façon vous n'avez pas le courage d'allumer votre ordi pour constater les dégâts. Trop lumineux.

En fait, vous avez tellement mal au crâne que vous finissez par vous convaincre que quelque chose d'invisible tape dessus à coups de marteau en plomb. Un gnome, un lutin, de dieu des gueules de bois, un truc, quoi. Vous lui colleriez bien une baffe si vous aviez la force de lever votre bras. Même quand votre coloc compatissant(e) vous aide à avaler une aspirine, ce petit enc*lé refuse d'arrêter de cogner. Votre tête n'est pas un open-bar pour créatures surnaturelles en mal de percussions, bon sang !

Du coup, votre coloc, qui sait qu'un des objets indispensable en soirée étudiante est un téléphone et qui vous entend délirer, appelle les pompiers. Ceux-ci sont perplexes. Ils tentent de vous soulever pour vous caler sur la civière, mais vous êtes si mou que vous coulez entre leurs bras. On dirait que vous n'avez plus d'os. Vous êtes, littéralement, une limace. Humaine. Finalement, les pompiers arrivent à vous mettre sur le brancard et foncent à l'hôpital, toutes sirènes dehors, tout en prévenant les plus grands médecins qu'ils connaissent.

En fait, s'aperçoivent lesdits médecins, vos os ont effectivement fusionné avec toute la vodka que vous avez ingurgitée ! Vous êtes devenu une sorte de blob ! Malgré tout, on reconnaît encore un peu votre visage et vos papiers d'identité prouvent que vous êtes humain et qu'on ne peut faire des expériences sur vous qu'avec votre accord et moyennant finances. Vous devenez riche et célèbre. En plus, les tests ont permis de développer un super-Doliprane qui vous remet d'aplomb pour retourner vous prendre une cuite. La GDBE, les enfants, ça a du bon. Ndlr : article garanti 100% exagérations.

Source : collegecandy.com