Alabama : Les universités gratuites pour les parents des étudiants !

Ecrit par

Aux Etats-Unis, les "universités communautaires" donnent un diplôme professionnel en deux ans. L'Alabama veut les rendre gratuites pour les parents des étudiants.

Aux Etats-Unis, l'inscription à l'université coûte très cher. Beaucoup de jeunes diplômés démarrent dans la vie avec près de 40 000 dollars de dettes en prêts étudiants. Ce fléau gangrène gravement l'économie. Barack Obama avait donc souhaité rendre gratuite l'inscription dans les community colleges. Il existe deux sortes d'universités au pays de l'Oncle Sam. La fac classique (privée ou publique) diplôme les étudiants en quatre ans. Les "universités communautaires" sont des campus de petite taille, tournés vers l'économie locales (pas du tout vers l'international) et financés par les impôts locaux. Elles offrent plus de formations professionnelles. Le diplôme s'y acquière en deux ans. Les community college sont bien moins prestigieuses, mais il est possible de poursuivre sa scolarité après dans une fac normale. Le public qui étudie dans les community colleges est aussi différent, souvent plus pauvres ou un peu plus âgés. L'Etat de l'Alabama veut y attirer davantage de lycéens en y rendant l'inscription gratuite, selon le Huffington Post.

L'année précédente, l'Alabama avait accueilli 10 000 élèves pauvres gratuitement dans ses six community colleges. Les étudiants avaient bénéficié de programmes de tutorat et de suivis personnalisés. Cet automne, l'Etat propose des frais d'inscription gratuits aux parents de ces étudiants. Ils pourront ainsi passer un diplôme, ou trouver une formation professionnelle pour sortir du chômage et de la pauvreté. Le programme Gaining Early Awareness and Readiness for Undergraduate Programs (GEAR-UP) serra subventionné à hauteur de 49,5 millions de dollars pendant sept ans. "Nous pensons que c'est un véritable moyen de changer la donne. Impliquer les parents permet de transformer une culture communautaire en une culture du foyer" a expliqué Lawrence E. Tyson, un professeur engagé dans le programme. La démarche permettra de réintégrer socialement et économiquement les populations de la Black belt, "la ceinture noire". Les frais d'inscription dans les facs classiques sont hors de portée de ces populations. Dans cette partie de l'Alabama, 24% des afro-américains vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Seul 15% des adultes noirs ont un diplôme universitaire. Que pensez-vous de cette idée ?

Source : Huffington Post