Agression de Clément Méric : Les étudiants de Sciences-Po sous le choc

Ecrit par

Un jeune étudiant de Sciences-Po est actuellement hospitalisé à Paris en état de mort cérébral après une violente bagarre avec des militants d’extreme droite. Un fait divers horrifiant qui secoue les étudiants. Zoom avec meltyCampus

Depuis ce matin un fait divers tragique émeut la France entière et, plus particulièrement les étudiants de Sciences-Po, qui se sont réunis ce midi. Hier, en fin d’après midi Clément Méric un jeune étudiant, militant d’extrême gauche a été victime de, ce qui semble être, une bande de skinheads en plein Paris, à coté de la gare Saint Lazare. Le jeune homme qui a été hospitalisé à la Pitié Sale Petier, est actuellement en état de mort cérébrale. Hier soir, les camarades proches de la victime ont d’ailleurs veillé jusqu'à tard devant l’établissement de santé. L’affaire fait réagir toute la classe politique à droite comme à gauche le premier ministre a déclaré ‘’La banalisation des mots et de la haine, favorise dans le débat public le passage à l’acte et nous devons tout faire pour éradiquer ses messages de haine.’’. Sur les réseaux sociaux les étudiants de Sciences-Po et d’ailleurs, réagissent aussi. Un groupe nommé ‘’RIP Clément Méric’’ a été créé il y a à peine 12 heures et compte déjà plus de 12 000 membres. Sur le mur, beaucoup de réactions sympathiques. Certains lui rendre hommage ‘’Repose en paix Clément’’, ‘’RIP Clément’’. Tandis que d’autres pensent aux proches de la victime ‘’Toutes mes condoléances à sa famille et ses amis’’.

Agression de Clément Méric : Les étudiants de Sciences-Po sous le choc - photo
Agression de Clément Méric : Les étudiants de Sciences-Po sous le choc - photo
Agression de Clément Méric : Les étudiants de Sciences-Po sous le choc - photo
Agression de Clément Méric : Les étudiants de Sciences-Po sous le choc - photo

Malheureusement, certains d’entre eux ne se gênent pas pour critiquer cet hommage, un certain ’’Hub Dmn’’ a déclaré ‘’Certes le gosse est mort, mais lui aussi donnait des coups, ce n’est pas un petit saint qui passait pa hasard, il était prêt à tabasser ceux qui l’ont tabassé’’. Une réaction horrifiante pour les étudiants qui n’ont pas tardé à réagir en masse, à l’instar de Benjamin Beau qui a déclaré ‘’Tout ce que je demande, c’est que vous n’écriviez pas sur cette page (…) Cette page a été crée pour ceux qui veulent rendre hommage à un garçon à peine majeur qui a été, pour sa simple opinion politique, tabassé.. à mort. Ayez au moins la dignité de ne pas déverser votre haine ici.’’ Ce soir un rassemblement est prévu à 18h30, place Saint Michel à Paris, tandis qu’un autre est organisé place du Havre à 17heures. En début d’après-midi, après la réaction du directeur de Sciences-Po, Manuel Valls a annoncé que six interpellations, dont celle de l’auteur présumé avait été orchestrées. Pensez vous que ce type de faits divers deviendra de plus en plus fréquent ?