Affaire Léonarda : L'Unef appelle à une manifestation demain (Exclu)

Ecrit par

Les expulsions de Léonarda et de Khatchik réveillent les jeunes du pays. L'Unef, le syndicat étudiant, indigné par la situation, appelle à une mobilisation pour soutenir le droit à l'éducation avant la régularisation. Zoom sur l'affaire avec meltyCampus et William Martinet, vice-président de l'Unef.

Comme on vous en parlait ce matin sur meltyCampus, l'Unef attend une réponse politique forte suite aux expulsions de Léonarda et Khatchik. Une manière de marquer leur indignation face à l'expulsion des deux jeunes de 15 et 19 ans, reconduits hors des frontières, malgré leur scolarisation en France. Il est temps de mettre le sujet sur la table et d'avoir une réponse politique au problème qui touche énormément de jeunes scolarisés dans le pays. Il est également nécessaire de considérer la situation personnelle de chaque personne avant de prendre une décision aussi grave. William Martinet, vice-président de l'Unef, présent lors de la manifestation avec les lycéens parisiens ce jeudi midi, soutient leurs efforts pour deux raisons, et espère voir du changement suite à ces affaires. Tout d'abord, il lui semble "intolérable de voir débarquer la police des frontières dans un espace scolaire" et demande à ce qu'il n'y aient « plus de forces de l'ordre à intervenir dans ce cadre. Hors de question que des enfants en situation irrégulière se rendent à l'école la peur au ventre, craignant de voir débarquer la police qui a besoin de remplir son quota de reconduites à la frontières ». Pour le syndicat étudiant, il n'est pas question que cette situation se reproduise pour satisfaire la « politique des chiffres » de reconductions aux frontières.

Plus d'actu sur Expulsions de Léonarda et KhatchikAffaire Léonarda : L'UNEF attend une réponse politiqueAffaire Léonarda : Les étudiants donnent leur avis

D'autant plus que cette décision de reconduction est intolérable pour William Martinet "au regard de l'intégration de ces deux jeunes" : il restait quelques mois de séjour en France à Léonarda avant de pouvoir prétendre aux règles de régularisation de la circulaire de Manuel Valls. C'est pour ces deux raisons, entre autres, que l'Unef appelle à une manifestation demain et espère "voir bientôt le retour de ces deux jeunes, injustement expulsés". Après tout, comme on le voyait ce midi sur les panneaux des lycéens : "Pas de papiers mais des cahiers". Il espère également voir "un arrêt des expulsions des mineurs et des jeunes scolarisés, en raison d'un droit pour tous à l'éducation". C'est une mobilisation éducative à laquelle l'Unef fait appel demain à midi, "pour défendre ce droit à l'éducation, à placer au-dessus d'une régularisation administrative". Pour l'Unef, "c'est toute la politique d'intégration qui est à revoir". Et les lycéens étaient bien nombreux ce jeudi midi pour signaler leur ras le bol de la situation en vigueur. Les étudiants on aussi un avis sur l'affaire Léonarda.

Affaire Léonarda : L'Unef appelle à une manifestation demain (Exclu) - photo
Affaire Léonarda : L'Unef appelle à une manifestation demain (Exclu) - photo
Affaire Léonarda : L'Unef appelle à une manifestation demain (Exclu) - photo
Affaire Léonarda : L'Unef appelle à une manifestation demain (Exclu) - photo