Adopteunmec, Facebook, Tinder : Le catfishing une tendance qui effraie les étudiants !

Ecrit par

Le catfishing pourrait être surnommé "cauchemar de l'étudiant connecté". Entre le site de rencontre et le premier rendez-vous, beaucoup ont eu des surprises désagréables. meltyCampus se penche sur le phénomène :

En anglais, le mot catfishing désigne les personnes qui se font passer en ligne pour ce qu'ils ne sont pas. Facile de mentir sur soi-même derrière un écran. Il est facile de dissimuler son âge, sa taille, son poids, son sexe (voire tout cela à la fois) à quelqu'un qui ne peut ni nous voir, ni nous entendre. Sur meltyCampus, nous vous racontons souvent les premiers rendez-vous qui se terminent en fails à cause de cette pratique, comme celui de Célia l'étudiante en PACES. Le site étudiant californien Daily Titan s'est intéressé à ce phénomène. Saviez-vous qu'il existait aux Etats-Unis une émission de divertissement sur MTV, qui s'appelle Catfish ? Le principe est simple. Donner la parole à ceux et celles qui pratiquent le catfishing pour comprendre leurs motivations. Surprise, beaucoup de participants l'émission admettent qu'ils agissent ainsi par pression sociale. Non, sans blague... Devant la caméra, ils assurent ne pas vouloir décevoir. Du coup, ils inventent une version fantasmée d'eux-mêmes. Les catfishers, de pauvres petites victimes de la société de l'image, de la performance et du matérialisme ? Ou alors des mecs (oui, ce sont surtout des garçons) qui n'assument ni leurs imperfections, ni la blessure narcissique quand une fille les envoie promener. Se faire jeter n'est agréable pour personne. Allez les gars, un peu de courage ! Toutes les filles ne sont pas d'insupportables garces. Si si, on vous assure.

Deux études américaines, publiées en 2012 dans le Journal of Communication et par Health, Risk and Society, ont examiné la question du mensonge dans les relations amoureuses en ligne. Leurs conclusions vont dans le sens des déclarations des interviewés dans Catfish. Bon, il y a aussi quelques malhonnêtes dans le lot. Ce qui terrifie les étudiantes avec Adopteunmec, Facebook ou Tinder, c'est la perspective de tomber sur un détraqué. Vous vous souvenez du grand méchant pédophile des forums pour ados ? Celui qui terrifiait nos parents quand nous étions des collégiens jeunes et c... comme dans la chanson ? Sur internet aussi, " Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme". Pedobear s'est métamorphosé en Catfisher. Pour éviter les traquenards, nous vous avions présenté sur meltyCampus Juuungle, le nouveau site tendance de rencontre par webcams pour les étudiants. A moins d'être un méga hacker (et un gros malade), difficile de mentir sur son apparence physique devant une caméra. Comment se prémunir contre les Catfishers malveillants ? Rappelons trois principes de prudence. Primo, vous rencontrerez des tricheurs partout même sur internet. Ne fantasmez pas trop, vous pourriez être déçu. Deuxio, ne donnez JAMAIS votre numéro ou votre adresse avant une première rencontre IRL. Vous ne savez pas ce que l'autre peut en faire. Si ça se trouve, JolieBrunedu92 a 52 ans et s'appelle Jean-Claude. Désolé pour les Jean-Claude qui nous lisent. Tertio, prévenez toujours un proche avant de partir à un rendez-vous, pour qu'il/elle prenne de vos nouvelles dans la soirée. Et pour finir, n'ayez pas trop peur du grand méchant catfisher. Amusez-vous bien !

Source : Daily Titan