Admission Post-Bac : Pas que pour les lycéens !

Ecrit par

Contrairement aux idées reçues, la plateforme Admission Post-Bac (APB) ne s'adresse pas qu'aux lycéens de Terminale. Les étudiants aussi peuvent l'utiliser !

Depuis le 20 janvier, les lycéens peuvent faire leurs voeux d'orientation via la plateforme Admission Post-Bac (APB). Un dispositif pratique qui permet aux jeunes de faire leurs démarches d'orientation sans avoir à envoyer une dizaine de dossiers aux écoles ou universités souhaitées. Ce que l'on sait moins, en revanche, c'est que APB ne s'adresse pas qu'aux lycéens futurs bacheliers. Les étudiants titulaires d'un baccalauréat antérieur peuvent aussi utiliser la plateforme s'ils désirent se réorienter. En 2012, sur 682 000 inscrits, quelque 130 000 jeunes titulaires d'un baccalauréat obtenu antérieurement ont utilisé la plateforme. Il faut dire qu'en France, la réorientation est un peu une tradition. Près d'un étudiant sur cinq ne termine pas sa L1 ! La plupart de ces étudiants décrocheurs se réorientent l'année suivante. Certains choisissent donc de le faire via APB.

Admission Post-Bac : Pas que pour les lycéens !

À l'instar d'Aurélie, 18 ans, qui s'est rendue compte que le Droit n'était pas fait pour elle, de très nombreux étudiants se trompent d'orientation après le Bac. Une situation qui a fini par inquiéter Geneviève Fioraso, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, qui veut travailler sur l'orientation des jeunes dès le collège et le lycée. L'université s'est toutefois adaptée à ces étudiants décrocheurs, et leur propose de plus en plus souvent de les accompagner dans leur démarche de réorientation. Si l'étudiant veut changer de filière au sein même de son université, APB ne sera pas nécessaire. À Paris 8 Saint-Denis, un questionnaire est distribué aux étudiants décrocheurs pour leur permettre d'exprimer ce qu'ils ont pensé de cette première année. "Chacun essaie de s'exprimer. Nous sommes là pour conduire les débats et ensuite on fait un tour de table. L'idée, c'est surtout de leur faire comprendre que ce n'est pas grave" souligne Marie-Louise Azzoug à nos confrères du Monde. "A nous de leur trouver la meilleure solution, que ce soit chez nous ou à l'extérieur, pour ne pas se tromper une deuxième fois."

Admission Post-Bac : Pas que pour les lycéens !
Admission Post-Bac : Pas que pour les lycéens !