À Bordeaux 3, un cursus spécialisé dans le chant !

Ecrit par

L'université Bordeaux III lance une licence de "chanson d'expression française". Une première en France dont l'objectif est de sauvegarder un patrimoine en perte de vitesse.

"Armstrong, je ne suis pas noir..." entonnent des étudiants de l'université Bordeaux III, installés autour d'un piano. meltyCampus s'interrogeait :La Star Academy est-elle une véritable école ou une simple émission de télé-réalité ? Quoi qu'il en soit, il existe des étudiants inscrits en licence de "chanson française". Une première en France qui se déroule dans la ville du vin. Objectif : préservez un patrimoine en péril. La formation est suivie par un effectif restreint de 21 étudiants aspirant à devenir des "auteurs-compositeurs interprètes". C'est Pascal Pistone, directeur de la filière musique de l'université de Bordeaux-III qui est à l'origine de ce cursus unique en France, consacré à la chanson française. Du moins, proposé par un établissement public. Il lui a fallu braver de nombreux obstacles, dressés notamment par ses collègues, mais également par des écoles privées qui, elles, facturent leur formation jusqu'à 5.000 euros l'année. Pas étonnant, que ces dernière voient d'un mauvais œil l'arrivée d'un concurrent dont les frais de scolarité s'élève, eux, à 300 euros. Il faut quand même savoir que la plupart des grands noms de la chanson française à texte viennent de l'université, de Raphaël à Camille ( tous les deux ont fait hypokhâgne) en passant par Vincent Delerm (lettre modernes). Ces artistes n'évoluent pas dans le même univers que le rappeur Kendrick Lamar, le Kid de Los Angeles, mais ils en demeurent pas moins d'excellents musiciens. Espérons qu'ils en sortent de similaires dans ce nouveau cursus.