7 choses à savoir sur le stress à la fac !

Ecrit par

Il devient ton pire ennemi en période de révisions. Le stress te ronge les entrailles et bousille ta vie quotidienne. Voici 7 petites choses à savoir pour mieux le combattre.

Les études supérieures sont synonymes d'une bonne dose de stress. Comme d'habitude, tu vas t'inquiéter pour tes notes et tes révisions. Pour la première fois de ta vie, tu devras sans doute t'acquitter d'un loyer, voire travailler pour boucler les fins de mois. Tu as toutes les raisons du monde d'être préoccupé. Si le stress à la fac te force à travailler, il n'est pas ton ami pour autant d'après HerCampus. Tout le monde ne devient pas star d'un jeu télé à cause de son stress, comme cet étudiant. Voici 7 petites astuces pour reconnaître le stress et mieux le combattre. 1. S'accommoder des petites pointes de stress du quotidien. Ce stress-là est bon pour toi. C'est lui qui t'oblige à te lever le matin et à courir pour ne pas rater ton train/bus/métro/tapis volant pour la fac. Il te pousse à consulter ton planning et à faire tes devoirs. Ne l'évite pas, ses indications sont précieuses. 2. Reconnaître les moments de "gros stress". Ce stress-là arrive par bouffée et te donne mal au ventre. Il est omniprésent dans la vie des étudiant un peu maniaque. Respire lentement par le ventre, et le nœud dans ton estomac disparaîtra.

3. Limiter les poussées de "gros stress" en dormant. Le manque de sommeil est une source de stress. C'est bête dit comme ça, mais rien ne remplace des heures de coucher régulières et pas trop tardives. Rappelle-toi que tu as besoin d'au moins 7 à 8 heures de sommeil pour être en forme. 4. Ne pas sauter les repas. La fatigue provoque des montées de stress. Tu te fatigues beaucoup plus vite en travaillant à jeun. Conclusion, assure-toi de manger trois fois par jour en quantité suffisante. Mets-le paquet sur les sucres lents (pains, céréales...) et les vitamines (fruits, légumes frais...). Oublie les boissons énergisantes, qui énervent. 5. Ne te repose pas sur la cigarette. Tu sais très bien que cette cochonnerie bousille ta santé, brûle ton budget - au sens propre - et provoque des heurts avec les non-fumeurs. D'ailleurs la cigarette ne chasse pas le stress. C'est parce que tu es dépendant à la nicotine que tu es stressé quand tu ne fumes pas. 6. Aère-toi aussi souvent que possible. Les étudiants stressent plus entre quatre murs que lorsqu'ils se promènent dans un espace vert. Un peu de nature est aussi efficace qu'une heure de méditation ou de yoga. 7. En cas de stress grave - type crise de panique - n'hésite pas à consulter. Un tel niveau de stress peut générer une dépression. Tu as peut-être besoin d'un traitement. Parles-en à ton médecin. Es-tu sujet au stress à la fac ?

Source : HerCampus