50 Shades of Grey : Envie de rejoindre une fraternité étudiante pour sado-masochistes ?

Ecrit par

L'University of South California possède en son sein une fraternité dédiée à la pratique du sado-masochisme. meltyCampus vous en dit plus sur cette communauté étudiante très particulière.

Les fraternités américaines sont une sorte de fantasme pour les étudiants du monde entier. Il faut dire qu'une flopée de films et séries les mettant en scène ont vu le jour. On en vient à se demander pourquoi ces fraternités étudiantes nous font tant rêver ? En tout cas, l'une de celle de l'Université de la Californie du Sud est vraiment dédiée aux fantasmes. Bien nommée "BDSM Club", cette confrérie étudiante se consacre... au bondage, sadomasochisme et autres pratiques sexuelles un peu "funky". Officiellement, le club est "dédié à tous les 'coquins' qui veulent en apprendre plus sur l'alternative sexuelle qu'est le bondage sado-maso, et les encourager à la pratiquer en toute sécurité". C'est fou, mais à la rédaction on se demande si le récent film 50 Shades of Grey n'y est pas pour quelque chose.

D'après Hannah, l'une des membres de ce cercle très particulier, les réunions sont bi-hebdomadaires et ne sont finalement que des discussions. "sept membres sur dix reviennent régulièrement" déclare l'adepte. L'autre but de cette confrérie est de casser les stéréotypes sur les pratiquants sado-masochistes. Un peu comme cette autre étudiante qui démonte neuf idées reçues sur les fraternités telles que l'alcool, le bizutage ou encore le sexe. "Une majorité de gens qui découvrent mon adhésion à ce club me déclare 'on ne pensait pas que tu était ce type de personne'. Ce à quoi je répond : 'vous vous attendiez à quoi ?'" explique Hannah. La jeune femme ajoute que la plupart des pratiquants qu'elle rencontre sont des avocats, des médecins, bref que des gens normaux : "Ils ne sont pas couverts de tatouages et ne portent pas que du cuir". En tout cas, le club BDSM de l'USC semble rencontrer un certain succès puisqu'il compte pas moins de 850 membres (sans aucun sous-entendu). Êtes-vous tenté par ce genre de pratiques ?