4L Trophy 2015 : Stéphanie nous raconte son expérience !

Ecrit par

Pour meltyCampus, Stéphanie est revenue sur son expérience du 4L Trophy. Rencontre avec une ex-participante.

Stéphanie est en 5ème année d'ostéopathie, elle a participé au 4L Trophy en 2014. Ses motivations ? Le goût de l'aventure : "Je voulais aller à la rencontre de la population et découvrir des choses que je n'aurais pas pu découvrir seule, je ne serais pas allée seule dans le désert" nous raconte la jeune fille. De la course, elle ne garde que des bons souvenirs même si bien sûr ça n'a pas été simple tous les jours. Il y eut le froid, le manque d'hygiène puis le retour, autant de paramètres difficiles à gérer pour la participante. "Lorsque nous avons du retourner en France, il nous a fallu traverser l'Espagne et tout l'hexagone, car ma coéquipière et moi (on vous a précédemment livré le témoignage de Céline, ancienne participante), nous sommes originaires du Nord". Une fois l'adrénaline retombée, cette remontée était une véritable épreuve.

Stéphanie ne garde que des bons souvenirs !

De cette expérience, Stéphanie n'en garde que du positif. Grâce au 4L Trophy, elle a appris l'autonomie, et mêmes quelques rudiments de mécanique (d'ailleurs, on vous expliquait comment survivre au 4L Trophy). Son point de vue sur le quotidien a également changé : désormais, elle apprécie à juste titre son confort. "Nous avons beaucoup de chance d'être en France, avec tout le confort que ça suppose", précise-t-elle. Son conseil aux futurs participants ? "Avoir une voiture bien préparée, vérifiée par des gens qui s’y connaissent. On a rencontré des gens qui ont des soucis mécaniques et c'était vraiment difficile pour eux, surtout dans ce genre de courses. Puis, je leur recommanderai de prendre des vêtements chauds, car même dans le désert, il fait vraiment très froid". Quoi qu'il en soit, Stéphanie a eu l'occasion de vivre une aventure hors du commun grâce au 4L Trophy, et malgré les obstacles, elle ne retiendra que ce beau souvenir.