4L Trophy 2015 : Les impressions des futurs candidats !

Ecrit par

Du sable, des 4L et des étudiants. Voilà trois mots pour résumer ce qui attend les candidats pour l'édition 2015 du 4L trophy. meltyCampus revient sur les préoccupations des équipages sur le départ :

En février prochain, les concurrents du 4L Trophy 2015 vont affronter les dunes du Sahara. Chez meltyCampus, nous t'avions donné ces dates à retenir pour suivre l’événement. Le sable, c'est rigolo à la plage. Quand tu viens te faire bronzer, profiter du paysage ou construire des châteaux avec tes petit cousins. Loin de la mer, des crèmes glacées et des filles en maillots de bain, le sable du désert devient un redoutable adversaire. Dix jours à bord d'une Renault 4L, l'expérience promet d'être un peu plus rock'nd roll que tes vacances au camping des flots bleus. Quand nous sommes venus interroger les participants, nous avons d'abord trouvé des mécaniciens très concentrés. Fabien Brumaud, étudiant ostéopathe de 28 ans, nous expliquait que "malgré une préparation optimale de notre véhicule, nous ne sommes pas à l’abri de problèmes techniques ou mécaniques pendant la course". Lui et sa copilote Cécile Pandiani, âgée de 21 ans, traverseront le désert à bord de la voiture 1515 pour l'association Enfants du désert.

4L Trophy 2015 : Les impressions des futurs candidats !

Le sable qui s'infiltre partout, c'est aussi la peur de Caroline Bernadet. A 23 ans, cette jeune chargée de mission dans l’événementiel sportif s'est inscrite avec sa grande sœur Laura, 29 ans. La jeune fille admet n'avoir qu'une peur, "casser la voiture" qui représente quand même un an de travail et d'investissement. Espérons qu'elle ne percutera pas un palmier, comme les Dupondt dans Tintin au pays de l'or noir. La jeune femme espère surtout que cette expérience va la rapprocher encore plus de sa sœur et copilote, avec qui elle est déjà "très complice". Nous ne pouvons que lui donner raison, nous savons même comment une course comme le 4L trophy peut vous rapprocher ! Tous nos étudiants ont compris que c'est bien sûr le caractère humanitaire qui donne une âme à leur aventure. Le partage et la solidarité sont des notions essentielles pour profiter à fond de l'expérience. Les deux sœurs rouleront dans la voiture 413 pour l'association Trophy contre le cancer, en mémoire d'un de leurs amis décédé de cette maladie.