4 profs horribles que tu croiseras à la fac !

Ecrit par

La fac n'est pas toujours une partie de plaisir. L'administration pointilleuse, les autres étudiants qui te cassent les pieds... mais le pire, ce sont ces 4 types de profs !

Quand tu mets les pieds à la fac, tu te sens étrangement libre et léger. D'un coup d'un seul, tu es passé de lycéen "petit, fragile, immature à mater" au statut de jeune majeur autonome. Plus besoin d'un mot de tes parents pour quitter les cours plus tôt. Plus de restriction vestimentaire, ni de règlement intérieur trop strict. Malheureusement, il y a toujours un revers à la médaille. Le plus redoutable de tous, tu le connais depuis que tu es entré à la maternelle. Le pire à la fac, ce sont... les mauvais profs ! Oui, il y en a aussi à l'université. Ce sont ceux qui te réveillent avec un extincteur quand tu dors en cours. Avec HerCampus, nous avons dressé sur meltyCampus le portrait-robot de ces bad teachers que les étudiants détestent. 1. Le prof confus. Celui-là te donnera des cauchemar. Dans un amphithéâtre de plusieurs centaines d'élèves, mieux vaut écouter attentivement et prendre des notes. Rien n'est pire que le prof qui part à toute vitesse dans des explications que personne ne comprend. “Une fois, j'ai eu une professeur de statistique qui faisait sans cesse des digressions en classe. C'était impossible de suivre son raisonnement. Personne ne comprenait de quoi elle parlait" raconte Iris, en troisième année à l'University de Californie à Los Angeles. Si tu as ce prof en TD, une seule solution. Sois assidu et pose sans cesse des questions pour recadrer son débit. Si c'est en amphi... la bibliothèque sera ton amie. Croise aussi tes notes avec des camarades, au cas où quelqu'un aurait eu une révélation.

2. Le prof paresseux. Cet enseignant ne donne pas beaucoup de travail. Il a l'air d'improviser un peu trop souvent. D'ailleurs, il annule régulièrement ses cours sans les rattraper. Tu auras de la chance s'il prévient le secrétariat de l'UFR avant à chaque fois. "Au semestre dernier, j'ai eu un professeur de biologie qui nous donnait les devoirs les plus simples du monde. Il avait aussi la manie d'annuler tout le temps ses cours. Mes amis se sont moqués de moi quand je me suis plainte, mais franchement, j'avais l'impression de jeter l'argent par les fenêtres. J'avais besoin d'apprendre, et je n'ai rien étudié d'utile pour mon cursus" témoigne Rachel, élève de deuxième année à l'Université du Connecticut. Si cela arrive, n'hésite pas à te plaindre à ton syndicat étudiant. 3. Le prof qui note mal. Il a l'air d'avoir raté les cours de maths depuis la primaire. “J'ai eu un professeur qui notait n'importe comment dans un de mes TD de maths. Ce n'était pas tant qu'il ne savait pas reconnaître une bonne réponse d'une mauvaise. C'est surtout qu'il se trompait tout le temps en additionnant mes points. Il me donnait toujours une note inférieure à celle que je méritais" se souvient Chelsea, en deuxième année à l'Université d'État de Salem. Que faire ? Recompter ses points et venir le voir très poliment en cas d'erreur. Toujours vérifier les notes auprès de l'UFR et garder ses copies comme preuves. 4. Le prof incorrect. "J'ai eu une année un horrible professeur, qui n'avait pas l'air de vouloir enseigner. Elle était sans cesse distraite. Elle interrompait le cours pour répondre à son téléphone ou consulter ses mails personnels" raconte Ashley, en troisième année à l'Université de Wake Forest. Une seule solution, se plaindre immédiatement auprès de l'UFR et des syndicats.

Source : HerCampus