10 conseils pour obtenir un job de babysitter !

Ecrit par

C'est la rentrée, l'heure est venue de trouver un job étudiant. Le babysitting après les cours séduit de nombreux étudiants. 10 conseils pour se faire embaucher !

Les étudiants ont souvent besoin d'un petit boulot pour arrondir les fins de mois. Mieux vaut choisir un emploi qui n'empiète pas trop sur les cours. Pour un étudiant, le babysitting (avec ou sans soutien scolaire) ressemble à une évidence. Si vous êtes à l'aise avec les plus jeune, c'est sans doute l'occasion de vous lancer ! Le babysitting ressemble au job le lus simple du monde. Détrompez-vous. Tout entretien d'embauche demande une préparation adaptée. Voici 10 conseils librement inspiré du Monde pour y parvenir. 1. Déterminez vos disponibilités. Tous les étudiants n'ont pas les mêmes créneaux horaires. Un élève de prépa recherchera plutôt les babysitting ponctuels, plus faciles à refuser en période d'examens. Pour ceux qui ont du temps et cherchent un revenu régulier, visez plutôt les sorties d'école. 2. Soutien scolaire ou babysitting ? Certains sont à l'aise avec les petits, d'autres préfèrent se concentrer sur l'aide au devoirs. Dans les études supérieures, vous êtes crédible pour donner des cours particuliers. Tentez votre chance ! 3. Cherchez près de chez vous. Mieux vaut ne pas perdre sa jeunesse dans les transports. Privilégiez un boulot près de chez vous, ou près de la fac. Traquez les petites annonces déposées dans les écoles, les commerces, ou même les rues autour de votre fac.

4. Pensez au bouche-à-oreille. Les parents vont vous confier leurs enfants, ils ont besoin d'être en confiance ! Sollicitez votre réseau, c'est-à-dire la famille et les amis. Ils vous recommanderont plus facilement. 5. Consultez votre école/fac Les parents téléphonent parfois aux établissements pour trouver un étudiant qui donnerait des cours à leur enfant. 6. Passez une annonce. Vous avez les plateformes généralistes comme CIDJ ou Jobaviz via le Crous. Les sites spécialisés prélèvent une future commission sur vos gains. Pensez à Superprof et au Bon Coin, toujours gratuites. 7. Renseignez-vous sur les tarifs. le smic horaire est à 9,61 euros brut, et 7,53 euros net. Les heures de nuit ne sont pas mieux payées. Sachez que les "heures de présence responsables" payées un tiers de moins quand l'enfant dort ne sont pas illégales qu’il n’est pas illégal. 8. Faites valoir vos qualifications. Vous n'avez pas de CAP petite enfance ? Vous pouvez passer un brevet de secourisme avec la Croix Rouge pour une cinquantaine d'euros. 9. Pensez à votre contrat de travail. Si le babysitting est régulier, la loi vous oblige à le déclarer. Votre employeur peut recevoir une aide (PAJE si l'enfant a moins de 6 ans) ou un crédit d'impôt. 10. A savoir si vous êtes encore mineur. Vous pouvez travailler à partir de 16 ans, mais pas au-delà de 22 heures, avec une pause de 30 minutes au-delà de 4h30. votre employeur n'est pas tenu de vous payer au Smic.

Source : Le Monde Campus