10 choses que les étudiants qui ont détesté le lycée vont comprendre !

Ecrit par

Maintenant que tu es à la fac, tu es bien content que l'époque du collège-lycée soit terminée. Cette période de ta vie a été archi-nulle, et tu l'as détestée. meltyCampus te donne les 10 signes qui le prouvent :

Du lycée à la fac, il y a un monde. Tu t'en es rendu compte en arrivant à l'université. Hier un looser, et aujourd'hui quelqu'un de cool. De ton point de vue, ce n'est pas plus mal. Parce que toi et le lycée, ça faisait deux, voire trois ou quatre. Tu n'étais ni un canon, ni un génie en sport, ni même populaire à aucun niveau. Tu n'étais pas seul dans ce cas, tu sais ? Chez meltyCampus, nous connaissons cette thématique. Pour t'en convaincre, tu peux lire notre top 10 des signes que tu n'étais pas populaire à l'école. A la fac, les choses changent vraiment pour le meilleur. Démonstration en 10 points selon BuzzFeed. 1. Même si tu étais payé pour ça, tu ne retournerais pas au lycée. Ce n'est pas la peine d'insister, c'est non. Tu y as vécu les années les plus compliquées de ta vie. Tu es soulagé que ce soit ENFIN terminé. Les adultes avaient raison finalement, tout s'arrange avec les années. Peut-être que tu accepterais, mais à condition que ce soit dans la peau de la personne super cool que tu es devenue maintenant. 2. Tu évites tes anciens camarades de classe comme la peste. Tu as pris un nouveau départ, tu n'as pas besoin de continuer à fréquenter les personnes qui t'ont ignoré voire humilié. Tu n'es pas masochiste non plus. 3. Tu rigoles quand ces personnes t'ajoutent en ami sur Facebook. Attendu qu'ils ont plus ou moins traversé les années lycée en faisant comme si tu étais transparent, c'est un peu gonflé de leur part. Aujourd'hui comme hier, vous n'avez rien en commun. Sauf que les ados cools d'hier sont devenus les loosers relous d'aujourd'hui, et réciproquement.

4. Tu es un peu mal à l'aise lorsque ces gens qui ne te regardaient pas avant te demandent de sortir. Après tout, vous n'avez jamais passé que trois ans dans la même classe. Voire sept ans, si ton lycée était collé à ton collège. Tu te demandes si ces nouveaux prétendants tombés du ciel ne seraient pas des espèces de beaux (beauf ?) ou de belles au Bois Dormant. Ils roupillaient pendant toutes ces années, ou quoi ? Ta vie à l'université vs ta vie au lycée, c'est le jour et la nuit. 5. Tu as bien envie de te montrer aux réunions d'anciens élèves pour étaler ton succès. Quelle douce revanche... Par contre, dès que tu y mets les pieds tu te demande quelle mouche t'a piqué. Quelle perte de temps. 6. Tes ex-camarades te répètent que tu as changé. C'est complètement faux. D'accord, tu es un peu plus âgé maintenant. Mais ton caractère n'a pas subi de bouleversement radical. Ta garde-robe, peut-être ? Si peu. Tes goûts se sont affirmés, mais tu étais déjà une personne pleine de qualités à l'époque. S'ils n'ont pas su voir à quel point tu étais cool, c'est parce qu'eux-mêmes étaient des abrutis.

7. Tu as encore le réflexe de regarder les lycéens cools avec envie. Maintenant, tu te rappelles que tu es à la fac. A leurs yeux, c'est toi le plus cool maintenant. Ça te fait bizarre. Tu te rends comptes que le lycée est à des années lumières de ta vie. Si tu fais un bilan objectif, tout ce qui s'y est passé de "non-scolaire" à l'époque n'a pas eu un impact si dramatique que ça sur ta vie. 8. Tu es surpris que les gens te reconnaissent et t'appellent par ton nom. Mais ça, c'était avant. Toujours ce syndrome de l'invisibilité. En fait, tu es en train de réaliser que ton peu de vie sociale au lycée n'était pas forcément de ta faute. Tu as de grandes qualités, et les gens plus mâtures s'en rendent compte tout de suite. Comme tes vrais amis d'enfance le faisaient. C'est moins superficiel, plus adulte et plus vrai. Alors forcément, tu kiffes ta vie maintenant. 9. Ta vie a vraiment commencé quand tu as eu ton bac. Quand tu as l'esprit poétique, tu te dis que la classe de Terminale, c'est un peu comme un terminal d'aéroport. C'est là où on s'envole pour faire un super voyage. 10. Tu ne regrettes rien, parce que le lycée a déterminé ta façon d'aborder la fac. Ces années passées dans l'ombre ont forgé ton caractère. Ce sont ces petites épreuves qui à l'époque préparaient déjà ta "coolitude" actuelle. Puisque ta vie maintenant est géniale, tu n'as rien à regretter. Et ça, c'est super cool.

Source : http://www.buzzfeed.com/laraparker/confessions-of-people-who-peaked-after-high-school?bffb&utm_term=4ldqpgp#.am830E0xG