Sexe : Tes attentes sur le coup d'un soir à la fac VS la réalité !

Le coup d'un soir à la fac ne se passe pas toujours comme prévu !
Ecrit par

La culture du coup d'un soir sur les campus ne ravit pas tous les étudiants. Il y a ceux qui désapprouvent le principe... et ceux qui sont déçus.

Quand tu arrives à la fac, tu entres dans le monde des jeunes adultes. Tu dois gérer de nouvelles contraintes, administratives pour la plupart. Le logement, le travail, les cours rythment ta vie. C'est une des raisons pour lesquelles les étudiants aiment décompresser en faisant la fête. D'autres décompressent avec le sexe. Après tout, les étudiants sont majeurs et vaccinés. Chez meltyCampus, nous n'avons que trois recommandations. Protège-toi. Fais des dépistages réguliers. Ne (te) force jamais. Tout doit se dérouler entre adultes avertis et consentants (ce n'est pas négociable). Si la culture du coup d'un soir ne te rebute pas, c'est ton droit. Par contre, il y a quelques petits détails contre lesquels nous devons te mettre en garde avec Hexjam. Entre tes attentes et la réalité, il y a parfois de grandes différences. 1. "Je vais choisir quelqu'un de potable." Ou sinon, l'alcool choisira pour toi. Attention aux fins de soirée qui se terminent en trou noir. Buvez avec modération.

2. "Je vais accrocher son regard avec un coup d’œil sexy." Ou alors, tu vas passer pour le pervers/l'idiote sur la piste qui fait des yeux de merlan fris. Va plutôt parler avec la personne, c'est plus efficace. 3. "Je vais faire des ravages avec ma conversation intelligente et subtile." Dans les faits, tu risques plutôt de te ramasser à cause d'une approche prétentieuse et/ou bidon. La meilleure façon de séduire est encore de rester toi-même. Ne t'invente pas un personnage. Tout le monde n'est pas Barney Stinson. 4. "Je vais assurer comme un as au lit." En réalité, vous risquez d'être un peu gris tous les deux. Vous pouvez être maladroits, ou pire, ne pas vraiment vous en souvenir. Tant que personne ne force personne (HYPER important), il faudra vous accommoder de vos imperfections. 5. "J'ai une capote, ça suffira." Ouais... à condition d'être sobre. Savais-tu tous ces trucs de dingue sur la capote ? Mieux vaut prévoir un plan de secours. Surtout, ne partez jamais à l'assaut sans munitions. Grossesses non-désirées et MST graves ne sont pas des mythes inventés pour faire peur aux enfants ! As-tu déjà vécu ces situations ?

Source : Hexjam - Crédit : Huffington Post