Portraits d'étudiants : Christelle Plissonneau, étudiante à Epitech et co-fondatrice de l'association E-mma

Ecrit par

Rencontre avec Christelle Plissonneau, étudiante en troisième année à Epitech et co-fondatrice de l'association E-mma. Elle nous confie son parcours et son projet pour plus de mixité dans son école.

meltyCampus a fait la connaissance de Christelle, 23 ans, aux nombreux projets. Cette jeune femme réservée, blonde et en jupe en jean est bien loin des clichés de "geek" et du garçon manqué que l'on pense rencontrer à Epitech. "Je joue à des jeux vidéos et pourtant je n'ai pas l'image d'une geek". N'ayez plus cette image de garçons tout juste sortis du lycée avec les cheveux gras et accrocs aux jeux vidéo (c'est pas beau les clichés), ces étudiants d'Epitech sont normaux. Avant de postuler pour cette école, Christelle a suivi un parcours de comptabilité en commençant par un bac STG puis un BTS CGO (comptabilité et gestion des organisations). On pourrait se demander comment cette étudiante s'est soudainement intéressée à Epitech mais elle a toujours eu un projet précis. Elle s'intéresse de près à la création d'entreprise notamment dans le web et pour cela, elle se penche sur le droit et à l'économie. "Je voudrais prendre mon temps pour connaître le marché et les besoins des utilisateurs". Une étudiante qui apparaît comme réaliste tandis qu'une récente étude montre que 3 jeunes sur 4 aimeraient être leur propre patron.

Christelle qui est actuellement en troisième année, nous raconte ses débuts à Epitech qui n'ont pas été de tout repos. Si l'on veut réussir dans cette école, il faut être avant tout "motivé et passionné". Pascale Giaccheto, directrice de la communication nous explique le système de pédagogique "par projet" de l'école avec des rendus à dates et heures fixes. L'étudiant doit donc fournir un travail personnel important. Ce qui marque avant tout les étudiants de cette école est l'étape de "La Piscine". Cette session dure environs trois semaines dès l'entrée des cours en première année pour permettre aux étudiants de s'intégrer et de s'immerger dans la méthode Epitech. Ils doivent résoudre plusieurs exercices et se familiarisent avec un nouveau langage informatique. Ces trois semaines obligatoires sont décisives et permettent à chaque étudiant de trouver son binôme pour ses futurs projets. Un moment qui va conforter ce choix d'étude. Nicolas Vincent (dont vous pouvez découvrir son portrait) se rappelle peut être de "La Piscine".

Tout étudiant ne trouve pas aussi facilement son binôme et c'est le cas de Christelle qui passe de groupe en groupe jusqu'à janvier. Il n'est pas toujours facile de trouver quelqu'un qui nous corresponde et qui possède les mêmes techniques de travail. "Certains étudiants savent déjà coder et ne sont pas tellement présents à l'école, ils se sentent supérieurs. Un exercice qui peut me prendre plusieurs heures peut être terminé en une heure pour un autre étudiant". A travers ces propos, Christelle nous montre qu'il existe une véritable solidarité entre les étudiants que ce soit entre les étudiants eux mêmes ou les anciens notamment par un système de parrainage.

Lors d'un gala, Christelle rencontre Clémence Barthoux, celle qui deviendra co-fondatrice de l'association E-mma. Leur constat est le même, il existe peu d'étudiantes dans cette école, seulement 4,2% dans toutes les écoles d'Epitech. Lors de son premier stage de 6 mois, Christelle rencontre Marie-Amélie Frère, co-présidente de "Girlz in web" qui lui montre qu'il y a "quelque chose à faire". "Ça serait génial que tu développes un réseau" lui dit-elle. L'idée est lancée et Marie-Amélie devient un véritable soutien externe. Les choses vont vite et l'association E-mma est créée en juillet dernier et juridiquement considérée comme telle le 21 octobre 2013. Elle a pour objectif de "promouvoir la mixité à Epitech et les métiers du numérique". Un système de marrainage est organisé pour pousser les étudiantes à avoir confiance en elles. Emma Hipeau, DRH de Digitas LBi devient la marraine officielle d'E-mma. Loin d'éloigner les étudiants masculins, elle en compte beaucoup parmi ses membres. Ces deux co-fondatrices sont présentes dans de nombreux forums, salons ou encore portes ouvertes qu'organise l'école. Elles présentent leur projet dans des collèges et des lycées pour faire changer les mentalités des filles sur ces métiers de l'informatique. L'école Epitech a tout de suite vu en ce projet quelque chose de positif et ces deux étudiantes ont fortement été soutenues par Emmanuel Carli, le directeur d'Epitech, Corinne Bréchoire, la responsable des événements Ionis et Pascale Giaccheto. Vous pouvez retrouver plus d'informations sur cette association sur leur site officiel E-mma. L'école Epitech tient à mettre à l'honneur le talent des jeunes femmes et Epita a dernièrement lancé le trophée Excellencia.

Source : http://www.e-mma.epitech.eu/?p=187