Les jeunes profs mettent des sales notes aux étudiantes en sciences !

Les jeunes profs notent mal les étudiantes en sciences !
Ecrit par

Les étudiantes reçoivent de moins bonnes notes en sciences que les mecs. La faute à qui ? Selon cette étude WTF aux jeunes profs... femmes.

Qui a des préjugés sexistes sur les étudiantes en sciences ? Une nouvelle étude menée par l'école polytechnique fédérale de Zurich (nord de la Suisse) pointe du doigt les enseignantes avec moins de cinq ans d'expérience. Les chercheurses Sarah Hofer et Elsbeth Stern ont mené l'expérience auprès de 780 participants originaires de Suisse, d’Allemagne et d’Autriche selon le site housseniawriting. Le principe de l'expérience était simple. Lors d'un examen, les étudiants (garçons et filles) devaient répondre à un test de physique mécanique. C'était un QCM à deux réponses, l'un étant bonne et l'autre mauvaise ou partiellement erronée. Les véritables cobayes de l'expérience étaient les profs, à qui l'objet de l'étude (le sexisme dans la notation des élèves) n'avait pas été spécifié. Selon cette autre étude WTF, les étudiantes plus jolies seraient mieux notées. Le résultat de cette expérience suisse montre que les pires profs sexistes sont... des femmes.

La conclusion de l'étude montre que l'expérience du prof est un facteur clef. Pour les profs de 10 ans d’expérience et plus, le sexe de l’élève n’avait aucune influence sur la qualité de la note. Les enseignantes suisses et autrichiennes avec moins de 10 ans d’expérience donnent une plus mauvaise note aux filles par qu'aux mecs, alors que les réponses sont identiques. Quand la prof a 5 ans d'expérience ou moins, les étudiantes reçoivent des notes inférieures de 0,7 (Suisse) et 0,9 (Autriche) par rapport aux mecs... pour une bonne réponse identique. Pour les profs allemandes, les différences ne sont pas significatives. L'impartialité du prof en prend un coup. Les chercheuses pensent que les femmes profs ont intégré des clichés sexistes sur les étudiantes en sciences, d'où ces sales notes imméritées. Les programmes de lutte contre le sexisme sensibilisent en priorité les hommes, et les jeunes profs masculins ont à cœur de se montrer justes et "modernes". Si les étudiantes propagent des cliches anti-féministes avec leurs selfies, les enseignantes non-plus ne sont pas épargnées par les préjugés sexistes. Que pensez-vous de cette étude ?

Source : housseniawriting.com - Crédit : microscopegenius.com
Les sites du réseau meltygroup


















© 2016 meltygroupQui sommes-nousNous contacterNous suivreAnnoncerConditions d'utilisationInfos légales