Inde : La fac des va-nu-pieds forme les populations les plus pauvres !

Une "solar mama" au travail !
Ecrit par

Les études universitaires riment souvent avec frais d'inscription. Ce n'est pas le cas à la "Barefoot University", l'université des va-nu-pieds.

En France, envoyer les enfants et les adolescents à l'école semble évident. Si les étudiants ont l'opportunité de poursuivre leurs études, c'est grâce à un bon parcours scolaire. Toutes les populations à travers le monde n'ont pas eu cette opportunité. La pauvreté rime souvent avec la fin des études. Dans le petit village de Tilonia en Inde, la Barefoot College combat activement cet état de fait. Cet établissement pas comme les autres se trouve dans l'Etat rural du Rajasthan, à seulement deux heures de route de la capitale Jaipur. A "l'université des va-nu-pieds", les professeurs transmettent une éducation avancée à des élèves analphabètes ou semi analphabètes. Devenir ingénieur sans passer par une grande école, guérir une maladie sans avoir fréquenté une fac de médecine... ici, c'est possible. L'établissement a été créé en 1972 par l'entrepreneur Sanjit Bunker Roy. Son approche pédagogique est simple. Démystifier les compétences techniques/mécaniques/médicales utiles à ceux qui vivent dans les villages isolés. Cet étudiant indien apportant l'électricité dans les villages ne disait pas autre chose.

Bien sûr, vous n'allez pas devenir chirurgien cardiaque avec ce genre de cursus. Le but n'est pas de changer des élèves en petits génies académiques. La fac des va-nu-pieds vise l'autonomie, dans une perspective de développement durable. Les longues études ne sont pas nécessaires pour apprendre à réparer une pompe à eau, un panneau solaire ou pour soigner les problèmes de santé mineurs. Pas de problèmes d'ECNi annulé à cause d'un serveur en panne dans cette fac. Au Barefoot College de Tilonia, vous trouverez des salles de classe, une bibliothèque, une cantine, un centre médical, même une crèche pour le personnel, une radio FM interne et... une boutique de souvenirs. Il existe des campus Barefoot College similaires dans 25 pays à travers le monde. Pas de paternalisme, ni de misérabilisme. Les élèves se prennent en main dans un environnement familier, proche de leur mode de vie. Par exemple, le programme Solar Mamas vise l’autonomie énergétique des villages. Les femmes apprennent à se servir de l'énergie solaire, pour que leurs propres enfants puissent faire leurs devoirs à la lumière d'une lampe électrique. Un jour peut-être, ces enfants aussi iront à la fac. Que pensez-vous de cette initiative ?

Source : wedemain.fr - Crédit : Aquila Style, Gaganjit Singh, UN Women