Inde : Cette étudiante est exclue de la fac pour mariage inter-religieux !

Cet étudiante indienne est renvoyée pour un mariage mixte !
Ecrit par

Cette étudiante affronte de nombreuses difficultés depuis qu'elle a épousé par amour un étudiant d'une autre religion. Sa fac menace de la renvoyer.

Ces deux étudiants vivent leur version de Roméo et Juliette dans le sud-ouest de l'Inde. Neeraja est inscrite en première année à la Muslim Education Society women’s college, un établissement de Calicut dans l'État du Karala. La jeune fille est de confession hindoue. Le 1er février, Neeraja a épousé Mohamed Rameeze (23 ans). Le jeune homme est musulman. Les deux fiancés ont profité d'une loi récente, qui autorise les mariages civils mixtes. Il est très difficile en Inde de trouver un lieu de culte traditionnel qui accepte ce type d'union. Les deux amoureux se sont mutuellement promis que chacun garderait sa confession. Comme cette prof américaine qui portait le hijab par solidarité, ce couple s'appuie sur ce qui les rapproche plutôt que sur ce qui les sépare. Cette entente harmonieuse n'est pas du goût de l'université. Après une absence d'une semaine pour cause de lune de miel, Neeraja apprend qu'elle ne pourra sans doute pas poursuivre ses études dans cet établissement.

L'étudiante est indignée. "Les autorités du campus m'ont dit que je ne pouvais pas assister aux cours en tant que femme mariée sans le consentement de mes parents. Ils m'ont dit que si je poursuivais mon éducation, je serais un mauvais exemple pour les autres filles" explique-t-elle à hindustantimes. Même si elle le voulait, Neeraja ne pourrait pas remplir cette condition. Les deux jeunes gens sont ostracisés par leurs familles respectives. Lorsque Neeraja a insisté pour retourner en cours, l'université a déclaré qu'elle accepterait de se pencher sur son cas... si la jeune fille se convertissait à l'islam. Contrairement au cas de cette autre prof accusée à tort de prosélytisme, Neeraja ressent cette ingérence comme une réelle tentative de conversion forcée. Mohamed s'est déplacé en personne pour plaider la cause de son épouse, mais l'université a refusé de le recevoir. La fac dément fermement les accusations. "Nous voulons simplement un justificatif de ses tuteurs parce qu'elle n'était plus en cours depuis 10 jours. Cela fait partie de la discipline universitaire" a déclaré l'établissement. Le couple a décidé de porter plainte pour discrimination. Que penses-tu de cette histoire ?

Source : hindustantimes.com - Crédit : Flickr