6930jeunes en ligne
NewswatFashionStyleBuzz
FoodCampusXtremdiscoveryfan2MCMJunevirginradioneonmag
CommunautéConcours


Geneviève Fioraso : "Aucune université ne sera sous tutelle financière"

Geneviève Fioraso est, depuis ce matin, sur tous les fronts. Cette fois-ci elle évoque la mise en tutelle financière des universités qui n’aura pas lieu.

Cette rentrée 2012 rime aussi avec mise au point sur les universités. Geneviève Fioraso qui assure qu’il y aura 5000 postes en plus, a été interrogée par Le Monde. Elle revient sur les difficultés financières que rencontrent les universités. Il est vrai que toutes n’ont pas le même revenu. Geneviève Fioraso « reconnaît les difficultés financières d'un bon nombre d'universités, tout en assurant qu'aucune ne fera faillite. Elle assure qu'elle réussira à tirer son épingle du jeu dans le cadre du budget 2013 et s'insurge contre places laissées vacantes dans les formations courtes en deux ans : environ 12 000 pour préparer les BTS (brevet de technicien supérieur) et 8 000 en IUT (institut universitaire de technologie). C'est intolérable. » Lors de cette interview accordée au Monde elle explique également « Onze universités ont accusé un déficit en 2010 et en 2011. Le chiffre de vingt-trois évoqué fin juin portait sur le nombre d'universités en déficit en 2011. »

Mais Geneviève Fioraso, dont un membre de l’entourage dément la fin de la gratuité des prépas, n’est pas venue sans réponse aux questions. « Nous travaillons aussi sur la question du fonds de roulement. La LRU oblige les établissements à avoir un mois de fonds de roulement, comme d'ailleurs tous les établissements publics. Cela n'a pas de sens, étant donné que le paiement des salaires, le premier poste de dépense, est assuré par l'Etat. L'idéal serait que les universités puissent diminuer ce seuil pour avoir un peu plus de marges de manœuvre. Nous travaillons en ce sens avec Jérôme Cahuzac, mon collègue du budget. Enfin, pour les universités réellement sous-dotées, et il y en a, nous mettrons en place des systèmes de péréquation, de mutualisation de certains services. Les 1 000 nouveaux postes dévolus au supérieur seront affectés là où il y en a le plus besoin, avec des objectifs précis. Pour certaines universités, cela peut représenter de 20 à 25 postes. » Nous verrons si elle tient ses engagements.

Twitter

Plus d'actu sur Geneviève Fioraso

Encore plus d'actu sur Geneviève FiorasoGeneviève Fioraso rassure les présidents d'universitésGeneviève Fioraso veut remanier l'offre universitaire

2 commentaires