Gangnam Style déclenche une vague d'étudiants en LEA Coréen

Gangnam Style à été visionné 1,2 milliard de fois sur You Tube détrônant Justin Bieber
Ecrit par

Les élèves inscrits en LEA plébiscitent l'apprentissage du coréen. Un phénomène lié à l'explosion de la K-Pop et du tube "Gangnam Style", formidables vecteurs de propagation d'une culture qui séduit toujours plus d'étudiants.

Le tube interplanétaire "Gangnam Style", du chanteur sud -coréen Psy, a des répercussions jusque dans la sphère universitaire. En témoigne, l'attrait des étudiants en licence de langues étrangères appliquées (LEA) pour l'apprentissage de la langue coréenne. À l'université de La Rochelle où il y a peu, un étudiant avait été retouvé mort noyé, les modules de coréen sont littéralement pris d'assaut par les étudiants de LEA. À tel point, que la faculté a tout simplement décidé de ne plus accueillir d'élève souhaitant apprendre le coréen en première année. Ils sont beaucoup trop nombreux à postuler pour un nombre de places forcément limitées. La formation ne sera disponible qu'à partir de la troisième année, et ce dès la rentrée 2013-2014. Cependant, les étudiants en Licence 1, et Licence 2, déjà inscrits, pourront achever leurs parcours. "On pourrait avoir 250 ou 300 étudiants en première année. Comme on ne peut pas sélectionner, nous devons recevoir tout le monde et nous serions dans l'incapacité d'accueillir tous ces étudiants dans de bonnes conditions. Et il faut mettre des professeurs en face or ce n'est pas simple de trouver des professeurs de coréen. Donc, on a choisi la troisième année, c'est sur dossier, on pourra maîtriser les flux", explique Philippe Grange, directeur des études Asie-Pacifique, département langues étrangères appliquées de La Rochelle.

L'engouement pour le coréen est un phénomène mondial. Il est est lié en grande partie à la déferlante K-Pop (en référence à la J-pop, la pop japonaise) et a été largement amplifié par le succès de Psy, ce chanteur rondouillard dont le clip "Gangnam Style" a été visionné plus d'un milliard de fois sur You Tube. meltyCampus vous le proposait d'ailleurs, en playlist de Noël. La K-Pop et les mangas coréens, qui connaissent un beau succès, sont les principaux vecteurs de la culture coréenne qui séduit un nombre important d'étudiants, principalement des filles.L'université Paris Dauphine avait d'ailleurs consacrée un festival, à la culture coréenne.Sur 150 jeunes interrogés, deux seulement citent le dynamisme économique du "Pays du matin calme", pour expliquer leur désir d'apprendre. Les autres expriment volontiers leur goût pour la K-Pop. Ophélie Voituret, étudiante en 1ère année à la Flash déclare : "Beaucoup se sont inscrits grâce à l'univers captivant de la culture coréenne. Cependant, ce n'est pas ce qu'on étudie ici et il y a beaucoup d'abandons, au départ nous étions 45 et maintenant 35 mais 30 si on compte vraiment ceux qui vont en cours. On se concentre sur la langue et la civilisation. Moi j'aimerais enseigner, et ça me plairait de pouvoir être professeur de français là -bas."