Ces profs de fac créent un robot inspiré par un cafard ! (vidéo)

Ecrit par

Les cafards inspirent plus le dégoût qu'autre chose. Pourtant, ces chercheurs américains s'en sont inspirés pour créer un robot ultra résistant.

&Quand tu cherches l'inspiration, tu n'as pas forcément envie de penser à des insectes grouillants. Le cafard - aussi appelé blatte - appartient à la famille des blattoptères (Blattodea). Ces insectes sont considérés comme nuisibles, même si seulement 1% des espèces de blattes interagissent avec l'homme. C'est un animal qui inspire le dégoût. Avez-vous déjà remarqué à quel point il était difficile de tuer un cafard en l'écrasant ? Ou comment cette bestiole savait se faufiler dans de minuscules lézardes ? Cette propriété a attiré l'attention de plusieurs chercheurs américains. Après le robot caméléon qui change de couleur, voilà le robot souple... comme un cafard. "Ployer sans se briser, c'est ce qui se passe à l'intérieur du corps de ces insectes. Nous essayons de les imiter pour rendre nos robots plus robustes" explique à Science Magazine Robert Wood, professeur de robotique à Harvard (côte est des Etats-Unis).

Pour comprendre comment les cafards réussissaient à ramper dans des environnements réduits sans mourir écrasés, Robert Full de l'université de Berkeley en Californie (côte ouest des Etats-Unis) et Kaushik Jayaram (étudiant en doctorat) ont soumis l'animal à des conditions extrêmes La blatte américaine (Periplaneta americana est capable de compresser ses 9 millimètres d'épaisseur pour passer dans une fente large de trois millimètres en moins d'une seconde. L'animal cherche le passage avec ses antennes. Il glisse sa tête et compresse tout son corps pendant que ses pattes arrières le poussent. Elle est aussi capable de supporter une pression de 100 grammes, soit deux fois son poids. "Non seulement les insectes, mais aussi les crabes, les scorpions et les araignées ont cette capacité de se glisser partout. Et ils sont presque indestructibles" explique Robert Full. De quoi inspirer autre chose que Drinky, le robot qui picole avec les étudiants. Que penses-tu de leur idée ?

Source : sciencemag.org