Ces étudiants balancent les pires mensonges de leurs profs !

Ecrit par

Les élèves sont supposés écouter et croire leur prof sur parole. Sauf que parfois, les enseignants racontent franchement n'importe quoi.

Mine de rien, certains adultes prennent vraiment les enfants pour des imbéciles. De la maternelle à la fin du lycée, les élèves sont sensés prendre pour argent comptant tout ce que leurs professeurs leur racontent. C'est tout à fait normal, dans la mesure où les connaissances se transmettent. À charge ensuite pour l'élève de dépasser le maître. Quand les étudiants arrivent à la fac, difficile d'utiliser des arguments d'autorité pour leur apprendre quelque chose. Ils savent démasquer ces 7 mensonges de leurs parents. Les plus gros mensonges de leurs profs ne font plus long feu. Sur Reddit, les étudiants anonymes ont raconté les plus gros mensonge de leurs profs. Plus c'est gros, mieux ça passe ! 1. Le danger des incendies. "À cause des exercices que nous faisions en classe, je croyais que les incendies domestiques arrivaient tout le temps dans la vie quotidienne des adultes" raconte un étudiant. Cela arrive surtout dans les Sims, mais au cas où, les bons réflexes peuvent sauver des vies.

2. Pourquoi apprendre les mathématiques. "Mes professeurs disaient que c'étaient important de savoir calculer, parce que je n'aurais pas toujours une calculette sur moi" se souvient un autre internaute. Personne ne se balade avec une calculatrice dans sa poche. Par contre, tout le monde a un téléphone portable. 3. Pourquoi apprendre à écrire. "On m'a dit que l'écriture cursive étaient une compétence indispensable dans la vie de tous les jours pour un adulte" déclare un troisième étudiant. Tout le monde sait se servir d'un clavier d'ordinateur. Par contre, certaines démarches administratives nécessitent de savoir écrire avec un stylo. 4. Les joies de l'éducation sexuelle. "À mon cours d'éducation sexuelle au lycée, le professeur racontait que les femmes ne pouvaient pas coucher sans développer un extrême attachement émotionnel" ricane cette étudiante. La culture du coup d'un soir prouve qu'il s'agit d'un préjugé sexiste. 5. Attention, fragile ! "On nous a raconté que les capotes craquaient dans 70% des cas" s'amuse une autre utilisatrice. As-tu déjà entendu ces mensonges ?

Source : The Daily Mail